Taxonomie

endemique
UICN

Nom vernaculaire :

Arbre absinthe, bois pernod.

Synonymes

Doryphora vieillardii Baill.Doryophora vieillardii Baill.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 07/04/2017

Description

Description Générale

Abre élancé pouvant atteindre 20 m; tronc 30 - 50 cm de diam.; écorce brune très aromatique (odeur d'anis); rameaux cylindriques, tortueux les jeunes aplatis aux noeuds.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est présente sur l'ensemble de la Grande Terre, de préférence dans le Centre.

Habitat

En forêt dense humide. (F)

Substrat

Sur sol plus ou moins profond sur substrat ultramafique et sédimentaire.

Feuille

Feuilles très aromatiques, opposées, brillantes, glabres, obovées ou spathulées (1,5 - 9 x 1 - 4,5 cm); arrondies au sommet, en coin à la base; marge serretée-crénelée dans les 2/3 supérieurs; pétiole 4 - 10 mm.

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches, sur des grappes axillaires de 2 - 5 fleurs, plus courtes que les feuilles.

Fruits

Fruits rouges à maturité; graines 2mm.

Reproduction

Floraison et fructification étalées sur l'année.

Synonyme

Doryophora vieillardii Baill.

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle d'Attims.
 


Nemuaron vieillardii est un arbre endémique de Nouvelle-Calédonie largement réparti de Pouébo au nord à Yaté au sud de la Grande Terre. Cette espèce se trouve en forêt humide de basse à assez haute altitude(150- 1,500 m) sur substrats variés. Cette espèce ne semble pas aujourd'hui globalement menacée. Cette espèce a une valeur phylogénétique importante car elle fait partie de la famille Atherospermataceae (4 genres) qui se composent de plantes de divergence ancienne. Nemuaron vieillardii est donc considérée en préoccupation mineure (LC).

Aire géographique


Grande Terre, large répartition de Yaté à Pouébo

Population


Espèce pas très commune.

Habitat


Arbre élancé de forêt humide sur substrat volcano-sédimentaire ou ultramafique de basse à assez haute altitude

Menaces


Pas de menaces prédominantes. Néanmoins certaines sous-populations peuvent être impactées par l'activité minière (Camp des sapins (SLN), Goro (VALE)).

Conservation


Espèce non protégée règlementairement. Espèce présente dans 7 réserves : Massif du Kouakoué, Rivière bleue, Mont Panié, Forêt de Saille, Haute Yaté, Montagne des Sources, Aoupinié Cette espèce a une valeur phylogénétique importante car elle fait partie de la famille Atherospermataceae (4 genres) qui se composent de plantes de divergence ancienne.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Tirel, C.; Jérémié, J. 1982. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 11 : Eléocarpacées, Monimiacées, Amborellacées, Athérospermatacées, Triméniacées, Chloranthacées.

Experts


Assessor(s): Veillon, J., Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Goxe, J., Suprin, B.

Reviewer(s): Pillon, Y.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique