Taxonomie

Dicksonia munzingeri Noben & Lehnert
endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 10/06/2017

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Fougères arborescentes de 5 m  de haut. Se rapproche de D thyrsopteroides par ses feuilles fertiles pratiquement réduites aux nervures.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Répartition limitée dans le centre de la Grande Terre ( du Massif de Tchingou à Forêt de Saille et Rivière Bleue,)

Habitat

Forêt dense humide (F) entre 200 à 1000-1260 m d'altitude.

Feuille

Les jeunes frondes sont de couleurs variant du brun au blanc.

Référence :

Noben, S. et M. Lehnert (2013). The genus Dicksonia (Dicksoniaceae) in the western Pacific. Phytotaxa 155(1): 23-34.


Dicksonia munzingeri est une fougère arborescente (tronc allant jusqu'à 5 m de haut), restreinte à la partie centrale de la Nouvelle-Calédonie, du massif du Tchingou à Forêt de Saille, une observation a aussi été faite à la Rivière Bleue. On la retrouve en forêt humide (600 à 1200 m) sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire. La principale menace identifiée est l'impact direct, causé par les espèces envahissantes (Cerfs et cochons), limitant la régénération de l'espèce en particulier sur la zone de Dogny, Col d'Amieu et le Mont Ningua. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 2675 et 40 km² tandis que le nombre de localités est estimé à six. En conséquence, Dicksonia munzingeri est considéré Vulnerable (VU) selon les critères B1ab(ii,iii,v)+2ab(ii,iii,v) avec un déclin continu estimé de la zone d'occupation (AOO), de la qualité de l'habitat et du nombre d'indivus matures.

Aire géographique


Dicksonia munzingeri est une fougère arborescente (tronc allant jusqu'à 5 m de haut), restreinte à la partie centrale de la Nouvelle-Calédonie, du massif du Tchingou à Forêt de Saille, un cas particulier à la Rivière Bleue.

Population


La taille de la population est inconnue. Elle n'est pas commune sauf au Mont Ningua ou elle se trouve en mélange avec D. baudouinii (L. Perrie, personal communication).

Habitat


Espèce présente en forêt humide sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire, à une altitude de 600 à 1200 m.

Menaces


La principale menace identifiée est l'impact direct causé par les espèces envahissantes (Cerfs (Rusa timorensis russa) et cochons (Sus scrofa)) qui consomment les individus accessibles limitant la régénération de l'espèce en particulier sur la zone de Dogny et Col des rousettes / Bouirou et Mont Ningua. Une menace supplementaire vient de la proximité d'une mine en activité (Camp des sapins) et de l'activité potentielle sur le Tchingou.

Conservation


Espèce protégée règlementairement et présente dans 4 réserves : Forêt de Saille, Aoupinié, Rivière bleue, Pic Ningua. Il est recommandé d'informer le CEN Nouvelle-Calédonie (Conservatoire d'espaces naturels de Nouvelle-Calédonie) de la situation de cette espèce et des zones impactées à des fins de régulation. Des prospections sur Nodéla semblent intéressantes à mener.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Brownlie G. 1969. Flore de la Nouvelle-Calédonie et Dépendances, Volume 3: Pteridophytae.

Noben S., Lehnert M. 2013. The genus Dicksonia (Dicksoniaceae) in the western Pacific. Phytotaxa(155) , p.23-34.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Cazé, H., Chambrey, C., Garnier, D., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I.

Reviewer(s): Perrie, L., Tanguy, V.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique