Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 15/09/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description Générale

Arbuste

 

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce collectée uniquement et une seule fois sur le plateau de la Tiébaghi

 

Habitat

maquis arbustif dominé par Araucaria rulei

Altitude : 450 m

 

Substrat

sol ultramafique, ferrallitique gravillonnaire de colluvions

 

Feuille

Feuilles à limbe oblancéolé. Stipules orbiculaires englobant l'inflorescence et le bourgeon terminal

 

Phénologie (Fleur)

Fleurs de couleur inconnue mais probablement blanche. Inflorescences compactes, capitées, tri-florées

 

Fruits

Fruits de couleur inconnue, graines obovoides comportant 5 crêtes

 

Reproduction

Fleurs observées en juillet

Fruits observés en juillet

 

Etymologie

Espèce dédiée à Jean-Marie Veillon

 

Ethymologie

 

Barrabé 2014. Four new species of Psychotria (Rubiaceae) from New Caledonia, including one presumed to be extinct. Phytotaxa 173 (2): 101–116


Psychotria veillonii est un arbuste endémique, connu uniquement de Tiébaghi. On le retrouve ende maquis arbustif (thalweg) sur ultramafique à une altitude de 450m. La principale menace identifiée vient de l'impact de l'activité minière, notamment sur : Tiebaghi (SLN). Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont de 4 km² et le nombre de localité est estimé à une. En conséquence, Psychotria veillonii est considéré En Danger Critique probablement éteint (CR PE) selon les critères B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v) avec un déclin continu estimé de l'ensemble des sous-critères concernés. Des prospections d'urgence sont préconisées pour lever le doute sur le caractère possiblement éteint de cette espèce.

Aire géographique


Psychotria veillonii est un arbuste endémique, connu uniquement de Tiébaghi, sud-est du dôme.

Population


Espèce connue d'une seule population : Tiébaghi. Aucune observation récente n'a été faite.

Habitat


Espèce de maquis arbustif (thalweg) sur ultramafique à une altitude de 450m.

Menaces


La principale menace identifiée vient de l'impact de l'activité minière, notamment sur : Tiebaghi (SLN). La projection de l'exploitation minière sur les 25 années à venir (selon les périmètres soumis à autorisation) entraîne le risque de disparition de nombreux individus de cette sous-population. La Nouvelle-Calédonie possède de 20 à 30% des réserves mondiales de nickel. L'exploitation minière intensive depuis la fin du XIXème siècle a entraîné une forte érosion des sols (1,2% de surface de sol dégradé cartographiée par SPOT5 en 2007 sur la Grande-Terre). L'exploitation minière est aujourd'hui en phase de développement avec une production métallurgique multipliée par trois de 2010 à 2015 (de 60,000 à 200,000 tonnes annuelles).

Conservation


Espèce non protégée par les codes de l'environnement, elle n'est présente dans aucune réserve. Des prospections sur Tiébaghi doivent être menées en urgence afin de confirmer la présence de l'espèce. L'espèce bénéficierai de mesures d'urgence en matière de conservation ex-situ and in-situ. Il est recommandé d'assurer le suivi des populations existantes, de préserver la population viable sur un périmètre délimité sur la zone minière.

Bibliographie


Barrabé L. 2013. Systématique et Evolution du genre Psychotria (Rubiaceæ) en Nouvelle-Calédonie.

Barrabé L, Maggia L, Pillon Y, Rigault F, Mouly A, Davis AP, Buerki S 2014. New Caledonian lineages of Psychotria (Rubiaceae) reveal different evolutionary histories and the largest documented plant radiation for the archipelago. Molecular Phylogenetics and Evolution(71) , p.15-35.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Barrabé L. 2014. Four new species of Psychotria (Rubiaceae) from New Caledonia, including one presumed to be extinct. Phytotaxa(173) , p.101–116.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Barrabé, L., Amice, R., Bruy, D., Cazé, H., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Hequet, V., Maura, J., McCoy, S., Suprin, B., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Tanguy, V., Lannuzel, G.

Facilitator(s): Ramon, L., Tanguy, V., Warimavute, G., Maura, J.


Répartition géographique