Taxonomie

Acropogon horarius Gâteblé & Munzinger
endemique
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 02/05/2019

Acropogon horarius est un arbuste à arbre endémique de plus de 6m de haut, récemment décrit en 2018. L'espèce doit son nom à la dernière route à horaire qui existe en Nouvelle-Calédonie,"route à horaire", le long de laquelle l'espèce s'y trouve. (Gâteblé, 2018). L'espèce est uniquement connue du Col de Petchécara dans le sud est de la Grande Terre. L'espèce pousse sur les pentes des forêts humides de basse altitude (200-270 m) sur un substrat géologique complexe (Gâteblé, 2018). Les menaces identifiées sont les cerfs qui dégradent la qualité de l'habitat (érosion) et contribue à la faible regénération de l'espèce. De plus les jeunes fruits et graines sont consommées par les rats directement sur l'arbre. La taille de la population est estimée à moins de 50 individus matures. Son aire d'occurence (EOO) et aire d'occupation (AOO) sont toutes deux estimées à 4 km² avec un nombre de localité égale à un. Ainsi A.horarius est considéré en Danger Critique (CR) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v), C2a(i,ii), D, avec un déclin estimé de l'ensemble des sous-critères et avec moins de 50 individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique connue uniquement de Petchécara dans le sud est de la Grande Terre.

Population


La taille de la population est estimée à moins de 50 individus matures.

Habitat


Espèce de forêt dense humide sur pente de basse altitude (200-270 m) qui pousse sur un substrat geologique complexe (Gâteblé, 2018).

Menaces


Les menaces identifiées sont les cerfs qui dégradent la qualité de l'habitat (érosion) et contribue à la faible regénération de l'espèce. De plus les jeunes fruits et graines sont consommées par les rats directement sur l'arbre. Une étude récente a montré que le rat noir (Rattus rattus) représente une menace sur la plupart des espèces d'Acropogon (Munzinger and Gâteblé 2017).

Conservation


A. horarius n'est protégé par aucune législation en Nouvelle-Calédonie et n'est présent dans aucune aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées. La culture de l'espèce en pépinière est assez facile et quelques plants sont cultivés dans la pépinière d'Eriaxis et de l'IAC (Institut Agronomique néo-Calédonien). Il est ainsi proposé d'intégrer cette espèce dans les aménagements et dans les pépinières locales.

Bibliographie


Gâteblé G. & Munzinger, J. 2018. Novitates neocaledonicae X: A very rare and threatened new microendemic species of Acropogon (Malvaceae, Sterculioideae) from New Caledonia . PhytoKeys (110) , p.1-8.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Butin, J., Cazé, H., Garnier, D., McCoy, S., Veillon, J., Gâteblé, G., Fleurot, D., Laudereau, C., Suprin, B., Héquet, V., Bruy, D., Vandrot, H.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique