Taxonomie

Angiospermes

Description

Description Générale

Plantes à fleurs. Les graines sont enfermées dans un fruit sec ou charnu qui se développe à partir de l'ovaire de la fleur.

"Les Angiospermes comprennent également de nombreux groupes à caractères archaïques qui apparaissent comme des vestiges d'un vieux fond floristique gondwanien. Plusieurs genres appartenant à des familles primitives sont endémiques ou subendémiques (centrés sur la Nouvelle Calédonie). Parmi ceux-ci, les genres Amborella, genre endémique monospécifique de la famille endémique des Amborellacées ; Hedycarya et Kibaropsis (Monimiacées) ; Nemuaron (Athérospermalacées) ; Balanops (Balanopacées). Les Winteracées, de l'ordre des Magnoliales, considéré comme le groupe le plus ancien des Angiospermes, est représenté par le genre Zygogynum avec 18 espèces sur une cinquantaine que compte le genre réparti des îles Moluques jusqu'au nord de l'Australie. Parmi les familles à vaisseaux conducteurs absents ou imparfaits, la Nouvelle Calédonie possède à coté des Athérospermatacées, des Amborellacées, des Annonacées et des Wintéracées, des représentants des familles des Chloranthacées (genre Ascarina avec 2 espèces), des Pipéracées (une vingtaine d'espèces des genres Piper et Peperomia) et des Triméniacées avec Trimenia neocaledonica. L'importance des familles d'origine gondwanienne, tant par le nombre des espèces que par l'abondance de certaines d'entre elles dans différentes formations végétales contraste avec la faible représentation dans les formations végétales autochtones de groupes plus modernes tel que les Composées, les Graminées, les Labiées et les Mélastomatacées. Les groupes d'origine gondwanienne les plus remarquables de la flore de Nouvelle Calédonie comprennent notamment les familles des Cunoniacées, des Protéacées et des Myrtacées."
"La Nouvelle Calédonie, vestige du continent de Gondwana" par Bertrand Richier de Forges, Tanguy Jaffré et Jean Chazeau.