Taxonomie

Kibaropsis caledonica (Guillaumin) Jérémie
endemique
UICN

Synonymes

Hedycarya caledonica GuillauminHedycarya tapeispermaefolia Guillaumin

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 02/05/2019

Description

Description Générale

Arbuste ou arbre de 15 m de haut, élancé multicaule (jusqu'à 10 troncs, les plus gros, 30 cm d diam); rameaux cylindriques.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce se rencontre dans le Centre et Nord-Est de la Grande Terre.

Habitat

Dans la forêt dense et humide

Substrat

Sur sol plus ou moins profond sur substrat schisteux.

Feuille

Feuilles grandes, aromatiques, verticillées par 4 à 7, obovées ( 20 - 25 x 5 - 8 cm), arrondies ou rétuses au sommet, atténuées en pétiole à la base; nervures bien apparentes sur les 2 faces.

Phénologie (Fleur)

Infllorescences fasciculées sur les branches ou sur le tronc; capitules mâles en groupe de 10-20 à fleurs jaunes avec plus de 50 étamines; les capitules femelles avec 40-60 crapelles.

Fruits

Fruits en drupes ovoïdes, rouges à maturité; graine 1 par carpelle.

Reproduction

Floraison et fructification de mars à novembre.

Synonyme

Hedycarya caledonica Guillaumin 

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Rauh.
 


Kibaropsis caledonica est un arbre (4-15m de haut) endémique réparti du centre au nord est de la Grande Terre. Espèce commune, elle pousse en forêt dense humide sur terrain volcano-sédimentaire jusqu'à 1200 m daltitude. L'espèce ne semble pas globalement menacée. Ainsi avec une aire d'occurrence (EOO) et une aire d'occupation (AOO) respectivement égales à 3715 et 240 km², K. caledonica est évalué en Préoccupation Mineure (LC).

Aire géographique


Répartition limitée du centre au nord-est de la Grande Terre : des Pentes du Koujoua au Col d'Amoss.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations terrain indiquent une espèce assez commune.

Habitat


Arbre voire grand arbre endémique de forêt humide généralement sur terrain volcano-sédimentaire jusqu'à 1200 m d'altitude.

Menaces


L'espèce ne semble pas globalement menacée. Certaines sous populations peuvent être impactées par les feux et espèces invasives (cerfs, cochons).

Conservation


Kibaropsis caledonica n'est protégé par aucune législation en Nouvelle-Calédonie mais il est présent dans 2 aires protégées : Mont Panié, Aoupinié.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Tirel, C. & Jérémie, J. 1982. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 11 : Eléocarpacées, Monimiacées, Amborellacées, Athérospermatacées, Triméniacées, Chloranthacées.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Butin, J., Cazé, H., Garnier, D., McCoy, S., Veillon, J., Gâteblé, G., Fleurot, D., Laudereau, C., Suprin, B., Héquet, V., Bruy, D., Vandrot, H.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Meyer, S., Warimavute, G.


Répartition géographique