Taxonomie

Chambeyronia oliviformis (Brongn & Gris) Hodel, Barrett, Bellot & Baker
endemique
UICN

Synonymes

Kentia oliviformis Brongn. & GrisKentiopsis oliviformis (Brongn. & Gris) Brongn.

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 30/09/2016

Description

Description générale :

Type : Vieillard 1281

Répartition en Nouvelle-Calédonie :

Espèce connue dans la partie centrale de la Grande Terre, entre Bourail, Farino, Canala et Houaïlou.

Particularité :

Seul palmier indigène se développant dans les régions à moins de 1500 mm de précipitations annuelle.

Bibliographie :

  • DONALD R. HODEL, WILLIAM J. BAKER, SIDONIE BELLOT, VÍCTOR PÉREZ-CALLE, AUBREY CUMBERLEDGE CRAIG F. BARRETT. 2021. Reassessment of the Archontophoenicinae of New Caledonia and Description of a New Species. Palms 65(3): 109-131
  • Pintaud, J-C., T. Jaffré, et H. Puig. 2001. « Chorology of New Caledonian palms and possible evidence of Pleistocene rain forest refugia ». Comptes-Rendu de l’Académie des Sciences de Paris, Sciences de la Vie / Life Sciences 324: 453‑63.


Kentiopsis oliviformis est un des plus grand palmiers (30 m) endémique de la Nouvelle-Calédonie, confiné dans le centre de la Grande Terre à une altitude de 90-300 m. L'habitat de K. oliviformis est très dégradé par les feux, cochons et les cerfs qui détruisent les jeunes plants de l'espèce. Son aire d'occurrence (EOO) et son aire d'occupation (AOO) sont respectivement égales à 633 et 56 km² avec une estimation de 5 localités. En conséquence, K. oliviformis est considéré En Danger (EN) B1ab (iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin estmé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Répartition confinée dans le centre de la Grande Terre (Vallée de Kua, Tendéa, Houe-Barbou, vallée de la Moindou et Boghen).

Population


La population totale n'est pas connue mais les prospections de 2 localités (Boghen et Tendéa) indiquent un nombre d'individus matures supérieur à 1000 individus. Nombre de sous populations estimés à 4.

Habitat


Espèce de forêt mésophile sur schistes ou basaltes entre 90-300 m d'altitude.

Menaces


Les menaces identifiées sont l'impact des espèces invasives (rats, cerf (Rusa timorensis), cochons sauvages) et des feux qui détruisent les graines, les plantules et la qualité de l'habitat à l'exception de la population de Tendea. Précision menace Cerf: consommation des graines et des juvéniles, retournement de la litière occasionnant la destruction des jeunes plantules, la destruction du sous-bois et de la strate basse de la forêt entraînant la mise à nu des racines des adultes.

Conservation


Espèce protégée par le code de l'environnement de la province Nord et la province Sud mais n'est présente dans aucune aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ et ex-situ. Recommandation: - Informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées. - sensibiliser les propriétaires du terrain du danger qui pèsent sur l'espèce présente dans leurs propriétés .

Bibliographie


Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 1998. A revision of Kentiopsis, a genus endemic to New Caledonia. . Principes(42) , p.32-33.

Pintaud, J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Pintaud, J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Warimavute, G., Tanguy, V., Maura, J.


Répartition géographique