Taxonomie


Description Générale

Cette flore comprend : -132 familles, dont 5 endémiques (Amborellaceae, Paracryphiaceae, Strasburgeriaceae, Oncothecaceae,Phellineaceae) -498 genres, dont 79 endémiques et 143 autres ne possèdent en Nelle-Calédonie que des espèces endémiques. -2422 espèces (ou 2599 ";taxa";), dont 2033 endémiques (2201 ";taxa";). Les familles les plus riches en espèces sont, dans l'ordre, les Myrtaceae, Rubiaceae, Euphorbiaceae, Apocynaceae et Rutaceae. Ces 5 familles renferment 36 % des espèces. 26 familles ne sont représentées que par une seule espèce. De nombreuses familles appartiennent à un fond floristique gondwanienne : Cunoniaceae, Lauraceae, Elaeocarpaceae, Proteaceae, Winteraceae, Piperaceae, Peperoniaceae, Annonaceae, Monimiaceae, Casuarinaceae, Menispermaceae, Balanopaceae, Fagaceae, Chloranthaceae, Amborellaceae, Atherospermataceae et Trimeniaceae. L'importance de cet ensemble de familles contribue, tout comme celle des conifères, à imprimer un caractère particulier à la flore de Nouvelle-Calédonie. Cette particularité se trouve accentuée par l'absence d'espèces autochtones de certaines familles tropicales (Balsaminaceae, Begoniaceae, Dichapectalaceae, Dipterocarpaceae, Lobelliaceae, Myristicaceae, Ochnaceae,Theaceae)... Le genre le plus fourni est Phyllanthus (Euphobiaceae) avec 114 espèces (ou 166 ";taxa";). Puis Psychotria (Rubiaceae), 87 espèces, Syzygium (Myrtaceae), 68 espèces, Pittosporum (45 espèces)...

Feuille

Les veines des feuilles sont en forme de branches ou de mailles.

Phénologie (Fleur)

Les étamines et les pétales de la fleur sont en nombre multible de 4 ou 5.

Fruits

La graine se compose de 2 éléments (cotyledones).

Référence :

";Composition et caractérisation de la flore indigène de Nouvelle Calédonie"; IRD (voir ";bibliographie"; de la flore)