Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Boronella koniambiensis (Däniker) T.G.Hartley

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 12/10/2015

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Nord-Ouest, massif du Koniambo

Habitat

Maquis ultrabasique (M)

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches.

Synonyme

Boronia koniambiensis Däniker
 

Particularité

Seule espèce du genre. statut IUCN : vulnérable dans sa zone d'occurrence, en déclin continu.
 


Boronia koniambiensis est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue des massifs du Koniambo et du Katépahié et s'étage à une altitude de 50 à 700 m. On la retrouve en maquis sur substrat ultramafique. Les principales menaces proviennent de l'exploitation minière en-cours sur le massif du Koniambo et de la dégradation de l'habitat liée aux feux de brousse et aux espèces envahissantes (cerf). La projection de l'exploitation minière sur les 25 années à venir entraîne le risque de disparition de la plupart des individus de la zone concernée. En conséquence, B. koniambiensis est considéré vulnérable (VU) selon le critère A4c avec une réduction de la population estimée de plus de 30% d'ici 25 ans et le critère B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un nombre de localités estimé à 6 et les zone d'occurrence (EOO) et zone d'occupation (AOO) toutes deux estimées à 96 km².

Aire géographique


Boronia koniambiensis est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue des massifs du Koniambo et du Katépahié et s'étage à une altitude de 50 à 700 m.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais cette espèce est assez répandue localement.

Habitat


Boronia koniambiensis se retrouve en maquis ligno-herbacé et arbustif sur substrat ultramafique.

Menaces


La principale menace provient de l'exploitation minière en cours sur la zone du Koniambo (KNS). La projection de l'exploitation minière sur les 25 années à venir (selon les périmètres soumis à autorisation) entraîne le risque de disparition de plus de 30% des individus. Le massif du Koniambo est de plus touché par les feux de brousse et par les espèces envahissantes (cerf (Rusa timorensis)).

Conservation


Boronia koniambiensis est une espèce protégée par le code de l'environnement de la province Nord (sous le nom Boronella koniamboensis). Aucune population viable ne se trouve en revanche dans une aire protégée. Des travaux sont menés par KNS (Koniambo Nickel SAS) : prospection, suivi phénologique, tests de germination et multiplication en pépinière.

Bibliographie


Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V., Chanfreau, S.


Répartition géographique