Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Nom vernaculaire :

Le scinque commun de litière Common Litter Skink

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 11/12/2017

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description:

Une petite espèce de scinque, active, de surface, présentant une longueur de corps de 57mm avec une queue de 150% la longueur du corps , avec des membres bien développés.

La coloration est très différente entre les males et les femelles mais consiste en des nuances de brun et de gris avec des raies vertébrales pâles. Les populations des régions Centre et Nord et des côtes ont aussi une raie pâle au milieu des côtés. La face ventrale des femelles et des jeunes des deux sexes est typiquement jaunâtre, alors que les mâles adultes sont rouges ou orangés en dessous. Les écailles du corps ont chacune 3 carènes distinctes sur toute leur longueur (pour plus de détails voir Sadlier et al., 1999 et Bauer & Sadlier, 2000 - The Herpetofauna of New Caledonia).

Distribution :

L'espèce est largement répandue à travers la Nouvelle Calédonie, dans une zone altitudinale importante ; elle est aussi présente sur les îlots du lagon et aux Loyauté : Ouvéa, Lifou et Maré.

Distribution en Province Sud: largement répandue dans la Province.

Distribution en Province Nord: largement répandue dans la Province.

Distribution en Province des Iles: à Ouvéa, Lifou et plus communément à Maré.

Habitat:

L'espèce s'observe en forêt primaire et secondarisée et dans les fourrés à toutes les altitudes.

Menaces:

A un degré très élevé les populations en forêt humide et sclérophylle sont menacées par l'nvasion importante des fourmis électriques introduites ((Wasmannia auropunctata), dont le résultat potentiel est le déclin significatif de leur nombre

A un degré modéré les forêts sclérophylles et les forêts humides à basse altitude sur la côte ouest sont menacées par la création de clairières pour le pâturage et l'agriculture, causant la perte et la fragmentation, à terme, des habitats.

A un degré modéré les forêts humides, isolées, d'altitude sur substrat ultramafique, sont menacées par les activités minières occasionnant un déclin sur zone de l'étendue et de la qualité des habitats .

A un degré moindre, les populations sont menacées sur la côte est par la création de clairières dans les forêts de basse altitude en vue de l'agriculture locale

A un degré moindre , les populations sont menacées en forêt humide par les plantations de forestières occasionnant sur zone le déclin de l'étendue et de la qualité des habitats.

A un degré moindre mais immédiat, les populations en forêt humide sont menacées par l'impact des incendies répétés provenant de la savane, mais à un degré potentiellement élevé, à long terme, les habitats sont menacés dans leur étendue et dans leur qualité à partir de ce processus.

Statut de Conservation:

Faible Risque - moindre intérêt. Caledoniscincus austrocaledonicus possède une large distribution à travers une vaste étendue. Des études morphologiques et génétiques (*Sadlier et al. 1999) indiquent l'existence d'une large population sous-structurée en plusieurs groupes majeurs :

+ l'un principalement dans le Sud de l'île sur substrat ultramafique ,mais aussi sur des massifs isolés du Nord Ouest.

+ l'autre dans la Chaîne Centrale et la côte nord est

+ un autre à l'intérieur des habitats côtiers et près de ceux-ci sur la côte nord ouest.

Chacun de ces groupes a une distribution relativement étendue au-de-là de grandes zones potentiellement propices aux habitats . La large distribution de cette espèce (y compris les groupes constitués) en liaison avec sa capacité à persister en forêt modifiée ou perturbée ou dans le maquis, suggère que Caledoniscincus austrocaledonicus est plus vraisemblablement en sécurité sur l'ensemble de sa répartition et satisfait aux critères d'espèces classées en : Faible Risque - moindre intérêt ( **d'après les critères IUCN modifiés selon Sadlier & Bauer, 2003).

Cependant des études préliminaires indiquent que la présence de la fourmi électrique a un lourd impact négatif sur Caledoniscincus austrocaledonicus en forêt sclérophyllle. Il est vraisemblable qu'un impact similaire dans d'autres milieux infestés par les mêmes fourmis, engendre chez les espèces des pertes ponctuelles ou leur extinction.

*Sadlier R.A., Bauer A. M. & Colgan D.J., 1999. The scincid lizard genus Caledoniscincus (Reptilia: Scincidae) from New Caledonia in the southwest Pacific: a review of Caledoniscincus austrocaledonicus (Bavay) and description of six new species from Province Nord. Records of the Australian Museum 51(1): 57-82.

**Sadlier, R. A. and A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm].

Révision

juillet 2007-11-23 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Caledoniscincus austrocaledonicus is listed as Least Concern as it remains very widespread, is able to occupy disturbed and modified habitats, and is generally abundant wherever it occurs.

Aire géographique


This species is endemic to New Caledonia. It occurs throughout Grande Terre, and on Iles Belep, Ile des Pins, Iles Loyauté (Maré, Lifou, Ouvéa) and many smaller satellite islands. It occurs at elevations up to 1,000 m. The extent occurrence is estimated at 88,450 km2 and the area of occupancy at 1,108 km2.

Population


There are no quantitative data on population size and trends for this species. However, the fact that it can occur in modified environments, sometimes in reasonable abundance, will have compensated to some extent for the widespread losses and degradation of natural habitats in the past.

Habitat


This species occurs in a very wide range of open and wooded habitats, including coastal sites, grassland, savanna, sclerophyll forest, and maquis shrublands. It is present in disturbed forests but generally absent from the interior of dense closed forest. It is diurnal, terrestrial, and is active in sunlight. It shelters in litter and dense vegetation, and forages in the open and in sunlit patches.

Menaces


Certaines sous-populations peuvent être directement impactées par l'activité minière: Union Révolution (SLN), Poum (SLN), Camp des sapins (SLN), Cap Bocage (SMT), Nakéty (SMT), Kopeto (SLN), Ouazangou (NMC), Tiebaghi (SLN), Goro (VALE), Kouaoua (SLN), Koniambo (KNS)

Conservation


Espèce protégée règlementairement. Espèce présente dans 15 réserve(s) : Pic du grand Kaori, Montagne des Sources, Mont Panié, Cap N'dua, Haute Yaté, Vallée de la Thy, Rivière bleue, Haute Pourina, Aoupinié, Mont Mou, Chutes de la Madeleine, Ile Leprédour, Foret Nord, Mont Do, Barrage de Yaté

Bibliographie


Jourdan, H., Sadlier, R.A. and Bauer, A.M. 2000. Premières observations sur les conséquences de l’invasion de Wasmannia auropunctata 1863 (Roger) sur les prédateurs supérieurs dans les écosystèmes Néo-calédoniens. Actes des collectes insectes sociaux(13) , p.121-126.

Jourdan, H., Sadlier, R.A. and Bauer, A.M. 2001. Little Fire Ant Invasion (Wasmannia auropunctata) as a threat to New Caledonian lizards: Evidences from a sclerophyll forest (Hymenoptera: Formicidae). Sociobiology(38) , p.283-301.

IUCN 2021. The IUCN Red List of Threatened Species. Version 2021-2.

Sadlier, R.A., Bauer, A.M. and Colgan, D.J. 1999. The scincid lizard genus Caledoniscincus (Reptilia: Scincidae) from New Caledonia in the Southwest Pacific: a review of Caledoniscincus austrocaledonicus (Bavay) and description of six new species from Province Nord. Records of the Australian Museum(51) , p.57-82.

Bauer, A.M. and Sadlier, R.A. 2000. The Herpetofauna of New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Sadlier, R., Bauer, A., Jourdan, H., Astrongatt, S., Deuss, M., Duval, T., Bourguet, E., McCoy, S., Bouteiller, A., Lagrange, A.

Reviewer(s): Cox, N.

Contributor(s): Whitaker, A.

Facilitator(s): Lietar, J., Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique