Taxonomie

endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque nain gracile Gracile Dwarf Skink

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description: une petite espèce de scinque allongée, présentant une longueur de corps de 45mm, avec des membres et des doigts courts et une queue courte presque aussi longue que le corps. Les écailles du corps sont lisses ou avec plusieurs rainures peu distinctes. La coloration est de deux tons: plus clair vers la tête, plus sombre sur les côtés (pour plus de détails voir Bauer & Sadlier, 2000 The Herpetofauna of New Caledonia).

Nannoscincus gracilis est largement répandu dans la Chaîne Centrale, mais dans une ou deux localités dans le Nord et le Sud de l'île. Le manque de données dans quelques zones reflète d'avantage un travail basé sur des études inappropriées, par contre dans d'autres zones bien étudiées (Mt Panié), cette distribution peut être irrégulière. Distribution en Province Sud: l'espèce a été observée dans la partie nord de la Province sur le massif ultramafique du Mt Do, et dans plusieurs localités de la Chaîne Centrale (Plateau de Dogny, Sarraméa, Mé Adéo), au Sud de Nouméa et à la Forêt de Thy. Distribution en Province Nord: l'espèce a été observée dans plusieurs sites de la Chaîne Centrale (Col des Roussettes, Mt Aoupinié, Forêt Plate), Poindimié et Mandjélia dans le Nord-Est. Habitats: l'espèce est généralement inféodée à la forêt humide dans toute sa répartition.

Menaces: A un degré potentiellement élevé, les populations en forêts humides isolées d'altitude sur substrats ultramafiques dans la Chaîne Centrale, sont menacées par la mine (en particulier dans les forêts de talweg affectées par les pollutions minières), engendrant un déclin in situ, de l'étendue et de la qualité des habitats. A un degré modéré à potentiellement élevé, les populations en forêt humide sont menacées par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata) engendrant un déclin significatif de leur nombre. A un degré modéré à élevé, mais ponctuel, les populations en forêt humide de moyenne altitude sur la côte est, sont menacées par la disparition et la modification de leur habitats à cause des plantations et de l'exploitation forestière. A un degré, dans l'ensemble modéré, les forêts humides à basse altitude sur la côte est, sont menacées par la création de clairières pour l'agriculture locale, ce qui contribue à la disparition ou à la fragmentation des habitats. A un degré dans l'immédiat moindre, les populations sont menacées en forêts humides sur la côte est et dans la Chaîne Centrale, par l'impact sur les lisières forestières, des incendies répétés provenant de la savane, mais à un degré potentiellement élevé, l'étendue et la qualité leurs habitats, sont menacées à long terme, par un tel processus. Staut de Conservation : Faible Risque - peu menacé. Nannoscincus gracilis possède une large distribution puisque recueilli dans 19 sites, englobant plus de 14 sous-populations; il ne satisfait pas aux critères des aires d'occupation requis pour le placer à un niveau plus élevé de menaces. C'est une espèce dépendante de la forêt humide avec des exigences de microhabitat hautement spécifiques ; il est tributaire d'une série de menaces qui affectent l'étendue et ou la qualité de son habitat de prédilection. Des études génétiques montrent, à un niveau élevé, une population sous-structurée, sur l'ensemble de sa répartition, témoin de la fragmentation historique de la forêt humide. Etant donné la préférence de l'espèce pour la forêt humide, la fragmentation des habitats et l'importance des menaces potentielles engendrant, in situ, un déclin de l'étendue et ou de la qualité des habitats, il est plus approprié pour l'instant de classer Nannoscincus gracilis comme espèce à : Faible Risque - peu menacée (*basé sur les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003). L'identification des sous-populations naturelles et les menaces à un niveau local, sont des données s importantes pour la préservation de l'espèce et pour la conservation de la biodiversité. *Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm].

Particularité

Révision juillet 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Répartition géographique