Taxonomie

Nom vernaculaire :

Lycène du gaïac

Statut liste rouge -


Description


Envergure: environ 16mm chez les 2 sexes, parfois moins.

Comportement : les imagos volent au-dessus de la plante hôte, et se posent souvent sur les phyllodes (« feuilles ») ou les inflorescences. Plusieurs générations se succèdent, adultes et chenilles cohabitent.

Les accouplements ont lieu sur la plante hôte où les chenilles se sont développées, avec interférence d’autres mâles.

Les femelles pondent sur les inflorescences encore en formation.

Statut : abondant, mais parfois localisé.

Plante hôte : Acacia spirorbis Labill. (« gaïac »). Les chenilles se nourrissent sur les épis floraux et sont parfaitement homochromes avec les fleurs épanouies. Myrmécophilie peut-être occasionnelle mais attestée, observée avec la fourmi introduite Tapinoma melanocephalum (F.), chenilles et pupes (cf photo fiche). Comportement à approfondir notamment concernant l’association avec des espèces endémiques ou autochtones.

(Jacques LAMY)

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Grande Terre Iles Loyauté


Répartition géographique