Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Tristania glauca Pancher ex Brongn. & GrisTristania glauca (Brongn. & Gris) Nied.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 17/11/2017

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste buissonnant 1 - 6 m ; rameaux d'abord couverts d'une pilosité blanchâtre, puis glabres de couleur brun foncé; écorce rugueuse brun clair.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est très commune dans l'Extrème Sud de la Grande Terre ( au Sud d'une ligne Païta - Ouinné).

Habitat

Dans le maquis

Substrat

Sur sol plus ou moins profond, colluvial, ferrallitique gravillonnaire, ou plus ou moins érodé sur substrat ultramafique

Feuille

Feuilles pétiolées, coriaces, oblancéolées, 7 - 12 x 2 - 3,5 cm, aigües ou obtuses au sommet, en coin à la base, les adultes bien glauques.

Phénologie (Fleur)

Fleurs petites, pédicellées, jaune vif, sur des inflorescences axillaires ou terminales contenant jusqu'à 31 fleurs, avec un pédoncule aplati; étamines 4 -9 par faisceau.

Fruits

Capsules un peu déprimées au sommet avec 3 loges contenant chacune 10 - 12 graines.

Reproduction

Floraison et fructification étalées sur l'ensemble de l'année.

Particularité

Dans la Plaine des lacs, cette espèce devient de plus en plus sensible aux attaques des insectes ( coléoptères), Affaire à suivre.

Tristaniopsis glauca est un arbuste endémique de Nouvelle-Calédonie, largement réparti dans l'extrême sud la Grande Terre. Cette espèce pousse en maquis sur substrat ultramafique jusqu'à 1000 m d'altitude. Ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont de 871 et 108 km², respectivement. Elle est assez commune et localement abondante et ne semble pas aujourd'hui menacée. En conséquence, T. glauca est évalué en Préoccupation Mineure (LC).

Aire géographique


Espèce commune restreinte à l'extrême sud de la Grande Terre, où elle est largement répartie de Port Boisé à la Vallée de la Ouinné.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations de terrain indiquent que l'espèce est commune et abondante.

Habitat


Espèce de maquis sur substrat ultramafique jusqu'à 1000 m d'altitude.

Menaces


Aucune menace prédominante n'a été identifiée à ce jour. Certaines sous-populations peuvent être néanmoins impactées par l'activité minière (Goro (Vale)) et les feux.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement en Nouvelle-Calédonie, mais elle est présente dans plusieurs aires protégées : Barrage de Yaté, Haute Yaté, Parc de la Rivière Bleue, Montagne des sources, Vallée de la Thy et Chutes de la Madeleine. Il est recommandé de rester vigilant vis-à-vis de la la rouille des Myrtacées (Austropuccinia psidii) pour cette espèce, car des infections ont été observées en pépinière (Soewarto, comm. pers. 2017).

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Dawson J.W. 1992. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 18 : Myrtacées Leptospermoïdées.

Soewarto J., Carriconde F., Hugot N., Bocs S., Hamelin C. & Maggia L. 2018. Impact of Austropuccinia psidii in New Caledonia, a biodiversity hotspot.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Goxe, J., Héquet, V., Lannuzel, G., Suprin, B., Veillon, J.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Soewarto, J.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique