Taxonomie

Heterostemma bicanthaceum Meve, Gâteblé & Liede
endemique
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 24/10/2019

L’espèce endémique Heterostemma bicanthaceum est restreinte aux forêts calcicoles mésiques à humides de l’Île des Pins, de Kuébini et de Koumac. Elle est probablement déjà éteinte dans les rochers calcaires de Koumac, en raison d’une forte dégradation due à l’envahissant cerf de Java (Rusa timorensis). Comme déjà signalé par Munzinger & Gâteblé (2017), les forêts mésiques de l’ouest de la Grande Terre font face à de sévères dégradations provoquées par le surpaturâge du cerf et l’érosion du sol. L’espèce n’est pas rare sur l’Île des Pins, mais elle se rencontre uniquement dans les parties des forêts les plus riches et les mieux préservées. Les menaces, plutôt faibles, mettent en cause quelques cochons sauvages (Sus scrofa) et une exploitation forestière limitée dans la zone de Gadji. La situation de la population de Kuébini n’est pas connue. En tenant compte du fait que la population de Koumac, biogéographiquement importante, est grandement menacée ou probablement éteinte, que ses AOO et EOO sont respectivement de 20 et 115 km², Heterostemma bicanthaceum est classé En Danger (EN) B1ab(i,ii,iii,iv,v) + 2ab(i,ii,iii,iv,v), avec un déclin estimé de l'ensemble des sous-critères.

Aire géographique


Espèce connue uniquement de Koumac, Kuébini et que l'Île des Pins (Gadji et sentier entre baie d’Oro et baie d’Upi).

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Liane endémique forêts calcicoles mésiques à humides de basse altitude (2-30 m) sur substrat calcaire.

Menaces


Menaces identifiées :surpaturâge du cerf et l’érosion du sol à Koumac et menace potentielle des cochons et exploitation forestière limitée à Gadji

Conservation


L'espèce n'est pas protégée par la législation en Nouvelle Calédonie et elle n'est présente dans aucune aire protégée. Il est recommandé d'informer également le CEN (Conservatoire d'espaces naturels) de Nouvelle-Calédonie pour régulation des populations de cerfs dans les zones impactées.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

LIEDE-SCHUMANN S., MEVE U., GÂTEBLÉ G., BARRIERA G. & FICI S. 2020. Apocynaceae p.p., Phellinaceae, Capparaceae : Flore de la Nouvelle-Calédonie.

ULRICH MEVE, GILDAS GÂTEBLÉ, SIGRID LIEDE-SCHUMANN 2018. Two new species from the Ile des Pins (New Caledonia), and a not so new species from Grande Terre (New Caledonia). Phytotaxa(349 (3)) , p.201-213.

Boiteau Pierre avec collaboration de Lucie Allorge 1982. Flore de la Nouvelle Calédonie et dépendances. Volume 10 : Apocynacées.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Héquet, V., Lannuzel, G., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Gâteblé, G., Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique