Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 12/10/2015

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau, 50cm de hauteur, bien ramifié

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Très localisée sur la côte ouest, circonscrite au Massif de Taom.

Habitat

En maquis arbustif sur crête rocheuse (M)

Substrat

Sol érodé dérivé de roches ultramafiques

Feuille

Feuilles pétiolées, opposées, petites, coriaces, à bords révolutés.

Phénologie (Fleur)

Fleurs pourpres, courbées, en forme d'entonnoir, axillaires, solitaires ou par 2 ,sur des inflorescences courtes à l'extrèmité des axes.

Fruits

Fruits en capsules bivalves longues de 7mm, presque glabres; graines non décrites.

Reproduction

En octobre

Particularité

1 seule récolte, espèce rare sans doute menacée d'extinction à plus ou moins long terme.
 


Graptophyllum ophiolithicum est un arbrisseau micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'un seul massif (Taom) et s'étage à une altitude de 800 à 900 m. On la retrouve en maquis arbustif sur substrat ultramafique. Bien que présente sur un massif ultramafique, cette espèce ne semble pas directement menacée par l'exploitation minière. Cependant, si les périmètres d'exploitation soumis à autorisation étaient agrandis sur ce massif, cette espèce pourrait rapidement devenir en Danger Critique d'extinction. Son aire d'occupation étant estimée à 4 km², G. ophiolithicum est considéré vulnérable (VU) selon le critère D2.

Aire géographique


Graptophyllum ophiolithicum est un arbrisseau micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'un seul massif (Taom) et s'étage à une altitude de 800 à 900 m.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Graptophyllum ophiolithicum se retrouve en maquis arbustif sur sol ferralitique ferritique avec blocs de péridotite et éboulis localisés ainsi que sur crête rocheuse serpentineuse.

Menaces


Bien que présente sur un massif ultramafique, cette espèce ne semble pas directement menacée aujourd'hui par l'exploitation minière. Cependant, si les périmètres d'exploitation soumis à autorisation étaient agrandis sur ce massif, cette espèce pourrait rapidement devenir très menacée. L'érosion du massif liée à l'exploitation minière dans le passé pourrait être une menace.

Conservation


Graptophyllum ophiolithicum est une espèce protégée par le code de l'environnement de la province Nord. Aucune population viable ne se trouve en revanche dans une aire protégée. Il est recommandé de réaliser des collectes récentes car l'évaluation se base sur deux observations datant de 1969. Il est important de suivre cette espèce car la proximité de l'activité minière et une éventuelle exploitation de ce massif pourrait rapidement faire basculer cette espèce En Danger critique d'extinction.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique