Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 09/06/2017

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau dressé à tige simple ou étalé avec des tiges plus ou moins rameuses; rameaux grêles; écorce grisâtre ou brunâtre.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce ripicole et rupicole est répartie dans le Sud et l'extrème Sud de la Grande Terre, à l'Est d'une ligne Thio - St Louis.

Habitat

Dans le maquis en bordure de cours d'eau.

Substrat

Sur sol érodé, rocheux sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles concentrées en pinceaux étroits au sommet des axes, dressées ou récurvées, minces ou coriaces, 4 - 18 cm et 2 - 4 mm de large à la base, régulièrement atténuées en alène jusqu'au sommet, pubescentes; marge très finement denticulée; nervures très fines et très peu saillantes.

Phénologie (Fleur)

Fleurs petites, blanches, roses ou rouges, groupées par 2 - 4 sur des fascicules dressés ou étalés en inflorescences terminales, denses, cachées dans les feuilles; tube de la corole étroit, rétréci vers le haut; étamines incluses

Fruits

Capsules un peu globuleuses, 5-lobées, glabres.

Reproduction

Fleurs et fruits observés d'octobre à mars.

Particularité

Cette espèce, pas rare, a été peu récoltée. A rechercher dans les mêmes biotopes.

Dracophyllum balansae est un arbrisseau endémique de la Nouvelle-Calédonie retreint au sud de la Grande Terre. L'espèce pousse sur du maquis serpentineux en bordure de cours d'eau, plutôt en basse altitude (50-200 m) avec une seule observation à 1100 m d'altitude. Les menaces identifiées sont la fragmentation de l'habitat liée à l'activité minière. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence sont respectivement estimées à 36 km² et 340 km² tandis que le nombre total de localité est estimée à 6. D.balansae est donc considéré Vulnérable (VU) selon le critère B1ab(iii)+2ab(iii) avec une estimation d'un déclin de l'habitat.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, ayant une répartition limitée dans le sud et l'extrême sud de la Grande Terre.

Population


La taille des populations n'est pas connue.

Habitat


Espèce poussant plutôt en basse altitude (50-200 m) sur du maquis serpentineux en bordure de cours d'eau. Une seule observation a été faite à 1100 m d'altitude.

Menaces


Les menaces identifiées sont la fragmentation de l'habitat liée à l'activité minière de Goro (Vale).

Conservation


Cett espèce est protégée uniquement par le code de l'environnement de la province Nord et est connue de 2 aires protégées : Massif du Kouakoué et Parc de la Rivière Bleue.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Venter, S. 2004. Dracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New Caledonia Dracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New CaledoniaDracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New Caledonia Dracophyllum mac. New Zealand Journal of Botany (42) , p.4.

Virot, R. 1975. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 6 : Epacridacées.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M. and M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Cazé, H., Chambrey, C., Garnier, D., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I.

Reviewer(s): Veillon, J.

Contributor(s): Vandrot, H.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique