Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Données insuffisantes (DD) , évaluée le 29/02/2016

Description

Description Générale

Arbuste aux feuilles coriaces rougeâtres

Type : Virot 375

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Présent sur le massif de Tiébaghi et dans la vallée de la Tontouta.

Habitat

Forêts denses humides, maquis (FM) de basse altitude (140-400m)

Substrat

Sur substrat ultramafique

Feuille

Feuilles entières coriaces rougeâtres, marge entière

Phénologie (Fleur)

Pétales jaunes, inflorescences couvertes de poils rouges.

Particularité

Argophyllum brevipetalum est très similaire à A. ellipticum, avec lequel il partage la combinaison de pétales jaunes et de feuilles coriaces rougeâtres, avec la marge entière et les inflorescences couvertes de poils rouges. Cependant, elle se rencontre à une altitude beaucoup plus basse et s'en distingue par ses proportions plus réduites (feuilles plus petites, pétiole et tige élancés).

Argophyllum brevipetalum est une espèce hyperaccumulatrice de nickel. 

Bibliographie

Pillon, Y.; Hequet, V. A New Species of Argophyllum (Argophyllaceae) with Notes on the Species from New Caledonia and Nickel Hyperaccumulation. Plants 2021, 10, 701. https://doi.org/10.3390/plants10040701


Argophyllum brevipetalum est un arbuste endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce semble restreinte à la vallée de la Tontouta. On la retrouve en maquis ligno-herbacé et arbustif sur substrat ultramafique, notamment dans des zones menacées par l'activité minière et les feux. Il est nécessaire que le genre soit retravaillé dans son ensemble au niveau taxonomique. Argophyllum brevipetalum est considéré en Données Insuffisantes (DD) pour raison taxonomique.

Aire géographique


Argophyllum brevipetalum est un arbuste endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce semble restreinte à la vallée de la Tontouta et à ses affluents.

Population


Population size is unknown.

Habitat


On le retrouve en maquis ligno-herbacé et arbustif sur substrat ultramafique, notamment dans des zones menacées par l'activité minière.

Menaces


Les principales menaces proviennent de l'exploitation minière passée et en-cours (Tomo et Vulcain par la SMGM, Opoué par la SLN) générant de l'érosion dans la vallée. Les feux de brousse contribuent de plus à la dégradation de la qualité de l'habitat.

Conservation


Argophyllum brevipetalum n'est pas protégé règlementairement. Aucune population viable ne se trouve en aire protégée. Il est urgent d'approfondir la connaissance du genre afin de pouvoir ultérieurement mener une évaluation Liste rouge. Pour cela, il faudrait qu'un spécialiste se penche sur ce groupe.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Chambrey, C., Dubreuil, M., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Leborgne, T., Letocart, D., Letocart, I., McCoy, S., Villegente, J.

Reviewer(s): Maura, J.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique