Taxonomie

Pycnandra goroensis (Aubrév.) Swenson & Munzinger
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Leptostylis goroensis Aubrév.

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description Générale

Arbuste atteignant les 2 m de haut, écorce noire-grise, jeunes rameaux, feuilles et pétioles couverts de poils roux.

Type : MacKee 13618 (P00290111)

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce connue du substrat ultramafique du Grand Sud, près de Goro, entre 20 et 260 m d'altitude

Habitat

Pentes rocheuses, le long des chutes d'eau ou dans les pentes boisées près de la mer, à basse altitude

Substrat

Sur substrat ultramafique

Feuille

Feuilles avec un pétiole de 5 mm de long, ovales-elliptiques, 3-63 x 2-3 cm, coriaces, au bord glabre et recourbé, couvertes de poils roux sur les deux faces à l'état jeune, puis juste dessous et grisaillant en vieillissant. Nervure principale proéminente dessous et nervures secondaires visibles

Phénologie (Fleur)

Inflorescences pendantes au bout d'un pédicelle fin, de 1 cm de long, et portant 1 à 5 fleurs.

Sépales pubescentes au milieu mais glabres sur le bord, de 3 mm. Pétales blancs, de 1 cm, soudés en un tube prolongé d'une dizaine de lobes fortement recourbés, virant au jaune-orangé en vieillissant. Etamines insérées au niveau de l'orifice du tube, aussi longues que les pétales. Ovaire pubescente, de même que le style à la base.

Reproduction

Floraison assez rare mais ayant lieu en juillet-août.

Multiplication par bouturage assez difficile (cf Gâteblé 2016)

Particularité

Reconnaissable par ses feuilles poilues rousses et ses inflorescences blanches pendantes lâchement, avec les pétales très recourbés.

Synonymes

Leptostylis goroensis Aubrév.

Bibliographie

Gâteblé G. 2016. "Flore ornementale de Nouvelle-Calédonie". Au vent des Îles / Institut Agronomique neo-Calédonien, 624p.

Munzinger J. and Swenson U. 2015. "Revision of Pycnandra subgenus Leptostylis and description of subgenus Wagapensia (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia". Australian Systematic Botany, 28, 91–110. http://dx.doi.org/10.1071/SB15010


Pycnandra goroensis est un arbuste endemique, allant jusqu'à 2m de haut, connue seulement d'une zone la cascade de la Wadjana (Goro), au Sud-Est de la Grande Terre. On le trouve en forêt humide de basse altittude sur substrat ultramafique. Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat par les feux, l'activité minière: Goro (VALE) et la modification du régime hydrologique du cours d'eau par un projet de captage en amont. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence (EOO) étant estimées à 4 km², Pycnandra goroensis est considéré En Danger Critique d'extinction (CR) selon le critère B1ab(iii,v)+2ab(iii,v);C2a(i,ii);D avec une estimation d'une localité et de moins de 50 individus et un déclin continu de l'ensemble des sous-critères.

Aire géographique


Pycnandra goroensis est un arbuste endemique, allant jusqu'à 2m de haut, connue seulement d'une zone la cascade de la Wadjana (Goro), au Sud-Est de la Grande Terre.

Population


Connue d'une seule population. Il est rapporté moins de 50 individus sur la zone, seulement trois individus ont été recensés à ce jour.

Habitat


Forêt humide de basse altittude sur substrat ultramafique à une altitude de 10-250m.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat par les feux, l'activité minière: Goro (VALE) et la modification du régime hydrologique du cours d'eau par un projet de captage en amont.

Conservation


Cette espèce est protégée règlementairement en Province Sud mais n'est pas recensée dans une aire protége. Des actions de conservation ex-situ and in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver la seule population connue sur un périmètre délimité. Il est aussi recommandé de prospecter les forêts plus en amont de la population connue. Des tests de bouturage, menés par l'opérateur minier, ont été concluants. Il est recommandé de poursuivre la propagation de l'espèce par bouturage.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2015. Revision of Pycnandra subgenus Leptostylis and description of subgenus Wagapensia (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(28) , p.91-110.

Experts


Assessor(s): Cazé, H., Garnier, D., Goxe, J., Héquet, V., McCoy, S.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Bernard-Musmann, M., Maura, J.


Répartition géographique