Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 10/05/2016

Description

Description

Arbre de plus de 15 m.

Feuilles

Feuilles simples, entières, groupées au sommet des axes, elliptiques ou oblogues, 8-15 x 3-6 cm, glabres, en coin à la base: 10-12 paires de nervures secondaires; pétiole long de 15-25 mm, d'abord velu puis glabre, souvent couvert de lenticelles.

Fleurs

Fleurs blanches subsessiles, groupées par 4-9 en fascicules éparpillés le long des branches; corolle avec 5 lobes; 2 étamines épipétales.

Fruits

Fruits glabres, 20-25 x 10-15 mm, surmontés des restes du style; graines avec une large cicatrice.

Distribution

Cette espèce, de la Grande Terre, est répartie de façon éparse dans le Nord Est, le Centre et le Sud

Phénologie

La floraison s'étend de juillet à octobre; la fructification commence à partir d'octobre.

Statut

Cette espèce possède une large répartition sur divers substrats. Sa présence, dans de nombreux cas, dans des réserves naturelles, lui confère une protection face à des menaces possibles (LC).


Pycnandra griseosepala est un arbre endémique présent largement dans le Sud de la Grande Terre, de Ouégoa à la Rivière Bleue. Cette espèce se retrouve en forêt humide et maquis de basse à moyenne altitude sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire à une altitude de 150 à 900 m. Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Pycnandra griseosepala est donc considérée en préoccupation mineure (LC).

Aire géographique


Pycnandra griseosepala est un arbre endémique présent largement dans le Sud de la Grande Terre, de Ouégoa à la Rivière Bleue.

Population


Espèce commune et connue de 10-13 sous-populations.

Habitat


Pycnandra francii se retrouve en forêt humide et maquis de basse à moyenne altitude sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire à une altitude de 150 à 900 m.

Menaces


Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement mais est présente dans 7 réserves: Haute Dumbéa, la Dumbéa, Parc des Grandes Fougères, Rivière bleue, Mont Panié, Forêt de Saille, Aoupinié.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Experts


Assessor(s): Cazé, H., Garnier, D., Goxe, J., Héquet, V., McCoy, S.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Swenson, U., Munzinger, J.

Facilitator(s): Bernard-Musmann, M., Maura, J.


Répartition géographique