Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 20/11/2020

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description

Arbuste ou petit arbre de plus de 4 m.

Feuilles

Oblancéolées, 20-35 x 4-7 cm, recouvertes d'un indument argé avec 22-28 paire de nervures secondaires, visibles; pétioles longs de 10-20 mmd'abord tomenteux puis glabrescents.

Fleurs

Blanches ou roses, plus de 10 groupées en fascicules sur le vieux bois sous la zone feuillée; pétales 5-6; étamine 1 épipétale.

Fruits

Matures, cylindriques, environ 50 x 10 mm, terminés en pointe.

Répartition

Cette espèce est confinée au Nord-Est de la Grande Terre, plus localisée sur le massif du Panié.

Phénologie

Fleurs et fruits ont été observés en novembre: les fruits sont,  semble-t-il, de l'année passée.

Statut

Bien que protégée par la Réserve botanique du Panié, cette espèce plutôt rare dont l'information est insuffisamment connue, reste ailleurs plus menacée (feux, exploitation forestière, etc. ...) et demeure en danger (EN : B1ab(iii)2ab(iii).


Pycnandra paniensis est un arbuste ou petit arbre de plus de 4 m de haut, endémique de la Nouvelle-Calédonie et restreint au nord est de la Grande Terre. Cette espèce pousse en forêt dense humide sur substrat volcano-sédimentaire à une altitude d'environ 400 m et 1400 m d'altitude. Les principales menaces identifiées sont les espèces invasives (cerfs et pinus) qui contribuent à la dégradation de la qualité de l'habitat. Elle est connue de 3 localités et sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 57 et 20 km². Ainsi Pycnandra paniensis est considéré En Danger (EN) B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin estimé de l'AOO, de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique restreinte au nord est de la Grande Terre. Elle est connue de 3 sous-populations : Massif Panié, Paala/Mandjélia and Massif Ton-Non.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Arbuste ou petit arbre de plus de 4 m de haut qui pousse en forêt humide de entre 400 et 1400 m d'altitude sur substrat volcano-sédimentaire.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat en lien avec l'exploitation forestière passée, les feux et les espèces envahissantes comme le pin des Caraïbes (Pinus caribaea) et le cerf (Rusa timorensis).

Conservation


Cette espèce est protégée par la législation en Province Nord et elle est présente dans une seule aire protégée : Mont Panié. Il est recommandé d'informer le Conservatoire des Espaces Naturels de la situation de l'espèce sur les zones concernées et d'effectuer des actions de sensibilisation auprès de la population.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2010. Taxonomic revision of Pycnandra subgenus Trouettia (Sapotaceae), with six new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.333-370.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Sebertia (Sapotaceae) and a generic key to the family in New Caledonia. Adansonia(33) , p.239-249.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. & Muzinger J. 2009. Revision of Pycnandra subgenus Pycnandra (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(22) , p.437-465.

Experts


Assessor(s): Bruy, D., Butin, J., Dumontet, V., Fleurot, D., Héquet, V., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Cazé, H.

Facilitator(s): Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique