Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 19/02/2016

Description

Description Générale

Arbuste haut de 1 - 3 m, peu ramifié; rameaux velus.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce présente sur la Grande Terre, localement cironscrite au Massif du Tchingou. Elle a également été trouvée sur le Oua Tilou (photos)

Habitat

En lisière ou au sein de la forêt dense humide ou dans le maquis dense, en altitude.

Substrat

Sol plus ou moins humifère, sur éboulis d'origine ultramafique.

Feuille

Feuilles simples, densément velues, longuement pétiolées, gorupées en pseudo-verticilles au bout des axes, oblongues ou lancéolées, arrondies à la base; marge révolutée; nervures proéminentes surtout en dessous du limbe.

Phénologie (Fleur)

Fleurs dioïques, petites, rouges de type 3 -4 -5, sur des inflorescences axillaires, plus courtes que les feuilles et entièrement velues.

Fruits

Fruits en samares cordiformes, courtement pédonculés.

Reproduction

Floraison et fructification d'août à mars.
 


Soulamea moratii est un arbuste micro-endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de deux sous-populations : Tchingou et Oua-Tilou. On le retrouve en forêt dense humide ou maquis d'altitude sur substrat ultramafique de 750 à 1200 m d'altitude. L'espèce ne semble pas menacée par les feux passé à Tchingou car elle semblerait résister en rejetant une souche (comm. personelle Tanguy Jaffre). Cependant, elle peut potentiellement être impactée par l'exploitation minière du massif du Tchingou. Ces menaces potentielles peuvent entrainer la mise en danger de l'espèce dans un bref délai. Ainsi en raison de son aire d'occupation restreinte et son faible nombre de localité, Soulamea moratii est classé en Quasi menacée (NT) proche de VU D2.

Aire géographique


Soulamea moratii est un arbuste micro-endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de deux sous-populations : Tchingou et Oua-Tilou.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Cette espèce se retrouve en lisière et au sein de forêt dense humide ou en maquis d'altitude sur substrat ultramafique de 750 à 1200 m d'altitude.

Menaces


L'espèce ne semble pas menacée par les feux passé à Tchingou car elle semblerait résister en rejetant une souche (comm. personelle Tanguy Jaffre). Cependant, elle peut potentiellement être impactée par l'exploitation minière du massif du Tchingou.

Conservation


Soulamea moratii n'est pas protégé par la législation. Cette espèce n'est pas présente en aire protégée.

Bibliographie


L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Bruy, D., Dubreuil, M., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Amice, R.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique