Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 29/02/2016

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste ou arbre de 1,5-6 m de hauteur ; rameaux grêles à écorce gris clair ou gris foncé, glabres sauf sur les extrémités (trés petits poils)

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce n'a été récoltée que dans le sud et le sud-ouest du Massif du Kouakoué,

Habitat

Forêt dense humide

Substrat

Liée au substrat ultramafique

Feuille

Feuillage particulièrement léger, s'agitant sous la brise.
Feuilles groupées sur les extrémités.
Marges rougeâtres, faiblement crénelées (8-14 petites dents de chaque côté).
Bourgeons plus ou moins recouverts d?un exsudat gommeux-résineux.

Phénologie (Fleur)

Petites fleurs blanches en clochettes
Inflorescences sur les extrémités, (1-)2-8 par rameau, axillaires, dressées à presque horizontales,
Sépales vert pâle jaunâtre, triangulaires-ovés longs de 2,5-3 mm.
Pétales blanc crème, parfois rosés sur les lobes, longs de 2,5-3,5 mm.

Fruits

Fruits verts à presque noirs ; drupes ellipsoïdes à presque sphériques, de 10-12 × 8-10 mm

Particularité

Bien qu'elle soit incluse dans une réserve naturelle, l'aire de distribution d'E. tremulus, actuellement connue, ne semble pas suffisante (moins de 10 km²) pour assurer la pérennité de l'espèce.
Espèce menacée d?extinction (EN B1 ou EN D)
Publication : Tirel C. & McPherson G. 2006. â?? Elaeocarpus tremulus Tirel & McPherson, nouvelle espèce dâ??Elaeocarpaceae de Nouvelle-Calédonie. Adansonia, sér. 3, 28 (1) : 137-141.

Elaeocarpus tremulus est un arbuste/arbre endémique du sud de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est localisée dans la région de Kouakoué-Haute Ni-Haute Ouinné. On le trouve en forêt humide sur substrat ultramafique à une altitude de 580 à 850 m. Cette espèce ne semble pas globalement menacée. Cependant la sous population de Ouinné peut être affectée par le futur projet hydroelectrique. Les feux restent une menace importante en Nouvelle-Calédonie, soit 500 km2 de surfaces brulées par an et des études récentes montrent un fort risque d'incendie dans les massifs du Sud (sévérité des feux associée à l'impact de la perte de la végétation) (Mangeas et al. 2019). Ainsi en raison du faible nombre de localité et de son aire d'occurence (EOO) et d'occupation (AOO) assez restreinte, Elaeocarpus tremulus est considéré quasi-menacé (NT) proche du VU B1ab(ii,iii,v)+2ab(ii,iii,v); D2.

Aire géographique


Elaeocarpus tremulus est un arbuste/arbre endémique du sud de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est localisée dans la région de Kouakoué-Haute Ni-Haute Ouinné.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


On le trouve en forêt humide sur substrat ultramafique à une altitude de 580 à 850 m.

Menaces


Cette espèce ne semble aujourd'hui pas menacée en raison de son habitat qui n'est pas dégradé. A terme, un projet hydro-électrique sur la Ouinné pourrait impacter une partie de la population ainsi que les feux. Des études récentes montrent un fort risque d'incendie dans les massifs du Sud (sévérité des feux associée à l'impact de la perte de la végétation) (Mangeas et al. 2019).

Conservation


Elaeocarpus tremulus est protégé par le code de l'environnement de la province Nord mais pas par celui de la province Sud. Il est présent dans une aire protégée : la réserve naturelle du massif du Kouakoué.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Tirel, C. & Jérémie, J. 1982. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 11 : Eléocarpacées, Monimiacées, Amborellacées, Athérospermatacées, Triméniacées, Chloranthacées.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Tirel, C. & McPherson, G. 2006. Elaeocarpus tremulus Tirel & McPherson, nouvelle espèce d’Elaeocarpaceae de Nouvelle-Calédonie. Adansonia(28 (1)) , p.137-141.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Chambrey, C., Dubreuil, M., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Leborgne, T., Letocart, D., Letocart, I., McCoy, S., Villegente, J.

Reviewer(s): Maura, J.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique