Taxonomie

Myrsine spissifolia (M.Schmid) Ricketson & Pipoly
endemique
UICN

Synonymes

Rapanea spissifolia M.Schmid

Statut liste rouge -

Données insuffisantes (DD) , évaluée le 12/10/2015

Description

Description:

Arbuste 1-3 m. Feuilles assez échellonnées sur les tiges, très coriaces, lancéolées ou elliptiques, souvent oblancéolées, atténuées au sommet, étroitement en coin ou aigües à la base, 4-10 x 1,5-4 cm; nervures fines; marge du limbe un peu révoluté. Pétioles épais et court, 0,2-0,6 mm de long. Fleurs du type 5, rouge pâle, courtement pédicellées; pièces florales garnies de maculations glanduleuses, ponctiformes ou linéaires; stigmate dressé colonnaire, profondément sillonné. Fruits un peu sphériques, environ 4 mm de diamètre, couverts d'une ponctuation glanduleuse.

Distribution:

Cette espèce a été uniquement localisée sur la côte ouest de la Grande Terre, sur les massifs du Boulinda et du Paéoua.

Habitat

Forêts denses humides (F)
 

Statut:

Cette espèce a été observée dans un périmètre où la couverture végétale est déjà bien dégradée par l'exploitation minière. Elle peut être considérée comme vulnérable (V).


Myrsine spissifolia est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que des massifs du Boulinda et du Paéoua. Elle s'étage à une altitude de 800 à 1250 m. On la retrouve en forêt humide et forêt à mousse sur substrat ultramafique. Bien que présente sur des massifs ultramafiques, cette espèce ne semble pas directement menacée par l'exploitation minière. Cependant, si les périmètres d'exploitation soumis à autorisation étaient agrandis sur ces massifs, cette espèce pourrait rapidement devenir en danger d'extinction. Son aire d'occupation étant estimée à 12 km², M. spissifolia est considéré vulnérable (VU) selon le critère D2.

Aire géographique


Myrsine spissifolia est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que des massifs du Boulinda et du Paéoua.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Myrsine spissifolia se retrouve en forêt humide et forêt à mousse sur substrat ultramafique à une altitude de 800 à 1250 m.

Menaces


Bien que présente sur deux massifs ultramafiques, cette espèce ne semble pas directement menacée aujourd'hui par l'exploitation minière. Cependant, si les périmètres d'exploitation soumis à autorisation étaient agrandis sur ces massifs, cette espèce pourrait rapidement devenir menacée.

Conservation


Myrsine spissifolia n'est pas protégée par le code de l'environnement de la province Nord. Aucune population viable ne se trouve dans une aire protégée. Il est important de suivre cette espèce car la proximité de l'activité minière et une éventuelle exploitation de ces massifs pourrait rapidement faire basculer cette espèce En Danger d'extinction.

Bibliographie


Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique