Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description :

Voir espèce. Petit arbre de 6 m avec des fleurs pédicellées, des sépales de 5-6mm, une corolle de 8-10 mm. 

Distribution

Cette sous-espèce se rencontre dans le Nord de la Grande Terre, y compris l'Ile Art à Belep.

Phénologie

La floraison a lieu de juin à septembre. La fructification est peu connue.

Statut

Cette sous-espèce peu commune se situe dans des zones dépourvues de protection face aux activités minières toujours possibles. En ce sens elle est en danger (EN: A3cd, B1 ab(i, ii, iii ) 2 ab (i, ii, iii )).

Synonyme

Chrysophyllum decandrum Montrouz. 
 

Reférence :

Swenson & Munzinger, 2010; ";Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia"; , Australian Systematic Botany, 23,185-216.


Pycnandra decandra subsp. decandra est un arbre endémique de la Grande Terre, connue uniquement de l'Ile Art à Belep. Néanmoins des des collectes récentes sur le Dome de Tiébaghi (2008) et sur le mont Kaala (2005) permettent de considérer une délimitation plus importante pour cette sous-espèce. On le trouve en forêt et maquis de basse et moyenne d'altitude sur substrat ultramafique. Les principales menaces proviennent de l'exploitation minière en-cours des feux de brousses et les activités humaines.Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement 16 et 301 km² tandis que le nombre de localités est estimé à trois. En conséquence, Pycnandra decandra subsp. decandra est considéré en danger d'extinction (EN) selon les critères B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v) avec un déclin continu estimé de tous les sous-critères.

Aire géographique


Pycnandra decandra subsp. decandra est un arbre endémique de la Grande Terre, connue uniquement de l'Ile Art à Belep. Néanmoins des des collectes récentes sur le Dome de Tiébaghi (2008) et sur le mont Kaala (2005) permettent de considérer une délimitation plus importante pour cette sous-espèce.

Population


Connues de 3 sous populations: Tiébaghi, Kaala, Ile Art

Habitat


Forêt dense humide et maquis sur substrat ultramafique (serpentine) à une altitude allant de 220 à 600m.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont l'exploitation minière en-cours: Tiebaghi (SLN) des feux de brousses et les activités humaines (Ile Art).

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement est n'est pas connue d'une réserve. Des actions de conservation ex-situ and in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités. Il est recommandé de porter à connaissance de la Sécurité Civile la situation de cette espèce afin d'intégrer les sous populations connues dans des plans de gestion des massifs ou dans l'organisation de la lutte incendie.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique