Taxonomie

Pycnandra longipetiolata Swenson & Munzinger
endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description

Arbuste de 4 m, faiblement ramifié.

Feuilles

Oblongues ou elliptiques, 16-24 x 3-7 cm, d'abord ferrugineuses puis grisâtres avec 10-17 paires de nervures secondaires, bien visibles dessous; pétioles longs de 65-85 mm, d'abord ferrugineux puis grisâtres.

Fleurs

Blanches, groupées par 5- 20 sur des fascicules axillaires ou sur le vieux bois; pétales 5; étamine 1 épipétale.

Fruits

Matures, cylindriques, 30-60 x 10-15 mm, terminés en pointe.

Répartition

Cette espèce de la Grande Terre est localisée sur la côte ouest, dans un secteur limité entre Poya (Oua Péoué) et Koné (Plateau de Tiéa).

Phénologie

La floraison intervient de mars à avril. La fructification (fruits matures) d'octobre à janvier.

Statut

 Cette espèce pas commune, occupant des localités disjointes dans un milieu (maquis) fragile face aux feux de brousses, en dehors de toutes zones de protection, demeure en danger (EN: A3cd; B1ab(iii)2ab(iii). 


Pycnandra longipetiolata est un arbruste endemique, allant jusqu'à 4 m de hauteur, présent sur la Côte Ouest de la Grande Terre: Plateau de Tiéa et Oua Péoué. Cette espèce présente en maquis sur sur roche ultramafique (serpentine) à une altitude de 50-230m. Les principales menaces identifiées sont la dégrationde l'habitat en lien avec les feux et l'exploitation minière potentielle. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 19 et 12 km² tandis que le nombre de localités est estimé à deux. En conséquence, Pycnandra longipetiolata est considéré en danger d'extinction (EN) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Pycnandra longipetiolata est un arbruste endemique, allant jusqu'à 4 m de hauteur, présent sur la Côte Ouest de la Grande Terre: Plateau de Tiéa et Oua Péoué.

Population


Connue de 2 sous populations: Tiea, Oua Péoué

Habitat


Maquis sur sur roche ultramafique (serpentine) à une altitude de 50-230m.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont la dégration de l'habitat en lien avec les feux et l'exploitation minière potentielle.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est pas connue d'une aire protégée. Des actions de conservation ex-situ and in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités. Il est recommandé de propsecter la zone de Oua Péoué et de signaler le statut de cette espèce aupres de l'opérateur minier (SLN).

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2009. Revision of Pycnandra subgenus Pycnandra (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(22) , p.437-465.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique