Taxonomie

protegee
UICN

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 24/10/2019

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau dont le branchage est très ramifié. Il mesure au maximum 3 m de haut et fait le plus souvent autour de 1.5 m. De couleur brun clair, l'écorce se décape légèrement en surface par petits lambeaux.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

N'est représentée, dans le secteur concerné, que sur l'îlot Leprédour et sur la Pointe Maa. Elle a été signalée par ailleurs, toujours en populations réduites, dans la région de Nouméa (Ducos Ouen Toro, Montravel, Nouville, Tina), à Deva, Pindaï, Nékoro, ainsi qu'à Koumac en bord de mer. Largement concentrée sur la région de Nouméa, cette espèce demeure sous la menace de l'urbanisation de cette zone.
Espèces menacées des lambeaux de forêt sèche de la zone comprise entre Païta et Boulouparis
(Extrait d'un manuscrit en préparation par T.Jaffré, F. Rigault, J. Munzinger)

Habitat

Plutôt sur les pentes. Il n'aime pas les bas-fonds humides.

Feuille

Feuilles petites (5 cm de long), les feuilles sont de forme bien arrondie. Elles sont épaisses et dures. Leur position sur les branches n'est pas symétrique et cela donne cet aspect touffu à la plante. Leur couleur est vert foncé et elles sont vernissées sur le dessus.

Phénologie (Fleur)

Les fleurs sont petites, blanches et passent facilement inaperçues.

Fruits

Les fruits sont tout à fait remarquables : ils sont petits et allongés (4 mm de long sur 3 mm de large). Ils ont une couleur rouge vif brillant et sont comme suspendus au bout d'un long pédicelle.

Particularité

Situation IUCN : VU

Référence

Guillaumin A. 1926: Matériaux pour la flore de la Nouvelle-Calédonie XX. Révision des Rhamnacées. –Bull. Soc. Bot. France 73: 104 – 107


Considéré comme endémique jusqu’à la récente découverte d’une population dans le Queensland, cet arbuste est à présent indigène en Nouvelle Calédonie. Emmenosperma pancherianum est essentiellement réparti sur la cote ouest de la Grande Terre avec une observation à l'Ile des Pins. L'espèce pousse en forêts sèches et en forêts littorales sur des substrats volcano-sédimentaire et calcaire, entre 2 et 150 m d'altitude. Son habitat est menacé par les feux, l'urbanisation et les cerfs qui contribuent à la réduction de la qualité de son habitat. Connue de plus de 10 localités, ses aires d'occurence (EOO) et d'occupation (AOO) sont estimées à 8474 et 148 km², respectivement. Ainsi Emmenosperma pancherianum est classé Quasi-menacé (NT), proche de Vulnérable selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v), avec un déclin estimé de l'ensemble des sous-critères.

Aire géographique


Répartition sur les côtes littorales ouest de la Grande Terre ainsi qu'à l'Ile des Pins. Considérée avant comme endémique, elle a depuis été récemment decouverte dans le Queensland.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Arbrisseau autochtone de forêts sèches et de forêts littorales sur des substrats volcano-sédimentaire et calcaire, entre 2 et 150 m d'altitude.

Menaces


Menace importante des feux et des cerfs.

Conservation


L'espèce est protégée par la législation en Nouvelle Calédonie et elle est présente une seule aire protégée : Ouen Toro.

Bibliographie


Guillaumin A. 1926. Matériaux pour la flore de la Nouvelle-Calédonie XX. Révision des Rhamnacées . Bull. Soc. Bot. France(73) , p.104-107.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Héquet, V., Lannuzel, G., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Pillon, Y., Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique