Taxonomie

endemique
UICN

Synonymes

Campynema neocaledonicum Rendle

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 20/11/2020

Description

Description Générale

Plante herbacée de 18-25 cm.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce se trouve sur la Grande Terre en 2 régions distantes : le Sud et Nord-Est.

Habitat

Sur la litière en forêt dense humide (F)

Substrat

Sur sol plus ou moins profond d'origine ultramafique ou sédimentaire.

Feuille

Feuilles pouvant atteindre 35 cm avec 3 dents au sommet , la centrale dépassant nettement les 2 autres.

Phénologie (Fleur)

Fleurs grandes, groupées par 3-15; tige de l'inflorescence plus courte que les feuilles ou les dépassant légèrement.

Fruits

Capsules avec 3 angles vaguement ailés; graines plus de 10 par loge.

Reproduction

Floraison et fructification presque toute l'année avec un maximum en septembre - décembre.
 

Synonyme

 

Campynema neocaledonicum Rendle


Campynemanthe neocaledonica est une herbacée de 18-25 cm de haut, endémique de la Nouvelle-Calédonie. L'espèce est répartie sur l'ensemble de la Grande Terre, de Dumbéa à Ouégoa. L'espèce pousse en forêt humide sur substrat volcano-sédimentaire et ultramafique de moyenne à haute altitude (500-1500 m). L'espèce est localement abondante et elle ne semble pas menacée. Avec une aire d’occupation (AOO) de 64 km² et une aire d’occurrence (EOO) de 4065 km², C. neocaledonica est considéré comme étant en préoccupation mineure (LC).

Aire géographique


Espèce endémique répartie sur l'ensemble de la Grande Terre, de Dumbéa à Ouégoa.

Population


La taille de la population n'est pas connue. Les observations terrain indiquent une espèce localement commune.

Habitat


Herbacée de forêt humide de moyenne à haute altitude (500-1500 m) qui pousse sur substrat volcano-sédimentaire et ultramafique.

Menaces


L'espèce ne semble pas menacée.

Conservation


L'espèce n'est pas protégée par la législation en Nouvelle-Calédonie. Elle est présente dans plusieurs aires protégées : Massif du Kouakoué, Montagne des sources, Mont Humboldt, Vallée de la Thy, Mont Mou, Côte Oubliée, Haute Dumbéa, la Dumbéa. Cette espèce a une valeur phylogénétique importante car elle fait partie de la famille Campynemataceae qui contient deux genres et quatre espèces de plantes herbacées endémiques à la Nouvelle-Calédonie et la Tasmanie. Cette espèce devrait être plus collectée et les échantillons comparés aux clefs d'identification. Il est recommandé de réaliser des prospections aux Roches de la Ouaième. Des études génétiques sont aussi suggérées afin de faciliter l'identification des espèces dans le genre.

Bibliographie


Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

Veillon J.-M.; Müller I.H.; Goldblatt P. 1990. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 16 : Dilléniacées, Goodéniacées, Iridacées, Campynématacées.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Bruy, D., Butin, J., Dumontet, V., Fleurot, D., Héquet, V., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Cazé, H.

Facilitator(s): Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique