Taxonomie

Leichhardtia speciosa (Baill.) Liede, Gâteblé & Meve
endemique
UICN

Synonymes

Marsdenia balansae Baill. Marsdenia vieillardii Baill.

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 24/10/2019

Leichhardtia speciosa est une plante ascendante, volubile endémique qui pousse en forêt humide de moyenne altitude. L'espèce est répartie depuis les forêts humides du Parc de la Rivière Bleue sur substrat ultramafique au sud et jusque dans les forêts humides de Mandjelia sur substrat volcano-sédimentaire au nord est. Les populations du centre, région de La Foa (Farino et Koindé-Canala) sont fortement menacées par l’envahissant cerf de Java (Rusa timorensis). Les autres localités sont cependant moins menacées. Leichhardtia speciosa est probablement plus commune que ne le laissent deviner les spécimens d’herbier, car il est difficile de la repérer en forêt dense. Avec moins de dix localités, son aire d'occurrence (EOO) varie entre 4000 et 10000 km² et son aire d'occupation (AOO) varie entre 40 et 44 km². En raison de la forte menace des cerfs dans la région de La Foa, il est plus prudent de proposer pour L. speciosa un statut de conservation Vulnérable VU B1ab(iii,v) + 2ab(iii,v). Notons qu’elle est déjà, sous le nom Leichhardtia balansae, citée comme protégée dans la province Nord (Commission de l'environnement 2008).

Aire géographique


Répartition éparse sur l'ensemble de la Grande Terre, du sud au nord est de la Grande Terre.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Espèce de forêt dense humide de moyenne altitude sur substrat ultramafique dans le sud et substrat volcano-sédimentaire au nord. L'espèce pousse entre 480 et 850 m d'altitude.

Menaces


Les populations du centre, région de La Foa (Farino et Koindé-Canala) sont fortement menacées par l’envahissant cerf de Java (Rusa timorensis). Les autres localités sont cependant moins menacées.

Conservation


L'espèce n'est pas protégée par la législation en Nouvelle-Calédonie et elle est présente dans 3 aires protégées : Rivière bleue, Haute Dumbéa, la Dumbéa. Il est recommandé d'intégrer l'espèce aux code de l'environnement de la Province Sud et de la Province Nord. Recommandation : Informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées.

Bibliographie


Boiteau Pierre avec collaboration de Lucie Allorge 1982. Flore de la Nouvelle Calédonie et dépendances. Volume 10 : Apocynacées.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

LIEDE-SCHUMANN S., MEVE U., GÂTEBLÉ G., BARRIERA G. & FICI S. 2020. Apocynaceae p.p., Phellinaceae, Capparaceae : Flore de la Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Héquet, V., Lannuzel, G., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Warimavute, G., Meyer, S., Gâteblé, G.


Répartition géographique