Taxonomie

Leichhardtia tylophoroides (Schltr.) Liede, Gâteblé & Meve
endemique
UICN

Synonymes

Marsdenia tylophoroides Schltr.

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 24/10/2019

Leichhardtia tylophoroides est un arbuste endémique. D’après les spécimens d’herbier, l’espèce est connue de La Foa –Canala, jusque dans le Nord (région de Pouébo) à basse et moyenne altitude, en forêt humide sur substrat volcano-sédimentaire. Les populations du sud de la Grande Terre, autour de La Foa - Canala, sont fortement menacées par l’envahissant cerf de Java (Rusa timorensis). La localité-type, de basse altitude, est bien menacée aussi – sinon entièrement détruite – par les feux de brousse. Elle est aussi présente dans une localité isolée sur substrat calcaire à l’Île des Pins; mais il y en a probablement davantage, au vu de la taille de son aire de répartition. Avec 8localités, son aire d'occurrence (EOO) varie entre 50 and 100 km² et son aire d'occurrence (EOO) varie entre 6000 et 10000 km². En raison des menaces identifiées pour les localités du sud et pour celle de la localité-type, il est plus prudent de proposer Leichhardtia tylophoroides un statut de conservation Vulnérable VU B1ab(i,ii,iii,iv,v) + 2ab(i,ii,iii,iv,v), avec un déclin estimé de l'ensemble des sous-critères.

Aire géographique


Répartition disjointe sur la Grande Terre ainsi que la présence d''une sous population isolée sur substrat calcaire à l’Île des Pins.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Arbuste endémique de forêt dense humide de basse à moyenne altitude sur substrat volcano-sédimentaire et calcaire entre 10 et 950 m.

Menaces


Les populations du sud de la Grande Terre, autour de La Foa - Canala, sont fortement menacées par l’envahissant cerf de Java (Rusa timorensis). La localité-type, de basse altitude, est bien menacée aussi – sinon entièrement détruite – par les feux de brousse.

Conservation


L'espèce n'est pas protégée par la législation en Nouvelle-Calédonie et elle est présente dans deux aires protégées : Parc des Grandes Fougères, Aoupinié. Il est recommandé d'intégrer l'espèce aux code de l'environnement de la Province Sud et de la Province Nord. Recommandation : Informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées.

Bibliographie


Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

LIEDE-SCHUMANN S., MEVE U., GÂTEBLÉ G., BARRIERA G. & FICI S. 2020. Apocynaceae p.p., Phellinaceae, Capparaceae : Flore de la Nouvelle-Calédonie.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Boiteau Pierre avec collaboration de Lucie Allorge 1982. Flore de la Nouvelle Calédonie et dépendances. Volume 10 : Apocynacées.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Héquet, V., Lannuzel, G., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H.

Reviewer(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Warimavute, G., Meyer, S., Gâteblé, G.


Répartition géographique