Taxonomie

endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Corbeau, Corbeau calédonien New Caledonian Crow

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Extrait sonore

Description

Identification

40-43 cm

Oiseau de taille moyenne-grande, intégralement noir. Pas de dimorphisme sexuel. Bec fort, iris noir. Présence sur le plumage de quelques reflets métalliques. Au vol, ailes assez rondes ; vol direct plutôt lent.


Voix

Cri composé de “ouêt ouêt” plaintifs répétés en continu par toute la troupe. Les noms kanak en sont souvent une onomatopée.

Statut, habitat, comportement

Le Corbeau est un oiseau commun, familier des  milieux boisés : forêts sèches, forêts humides, forêts  mésophiles. Il fréquente également les milieux plus ouverts, bocages pastoraux, savanes, vergers.  Vit souvent en groupes de deux à une douzaine d’individus. Le Corbeau est réputé pour son  intelligence. A l’aide de fines brindilles ou de minces fibres d’une quinzaine de centimètres, qu’il  prélève sur les bords des feuilles de Pandanus et qu’il tient dans son bec et manie comme un harpon,  il extraie les insectes des trous et anfractuosités des arbres. Le degré d’intelligence élevé chez  l’espèce donne lieu à de nombreuses recherches scientifiques. Elles ont montré notamment que ce  comportement était inné.

Reproduction

Elle a lieu d’octobre à janvier.  Le nid en coupe est constitué  d’un enchevêtrement de  branchettes. La garniture est  faite d’un fin agencement de  rameaux souples et racines.  Deux œufs bleutés mouchetés  de marron. Le couple conduit  l’incubation et l’élevage des  jeunes.  

Régime alimentaire 

Omnivore : il se nourrit  d’insectes dont des grosses larves xylophages extraites du bois mais aussi de grosses sauterelles, cigales et chenilles. Il dispute  volontiers des charognes aux Aigles siffleurs, et peut piller les nids d’autres oiseaux.


Ne pas confondre avec

Peut être éventuellement confondu visuellement avec l’Echenilleur calédonien (Siffleur) plus svelte, à la queue proportionnellement plus longue, au bec  moins fort, à l’iris jaune chez l’adulte et dont les vocalises, composées de sifflements puissants, sont  très différentes. Son cri est très proche de ceux de la Perruche  de la Chaîne ces derniers étant cependant moins  stéréotypés et plus nasillards.


Répartition géographique