Taxonomie

Codia discolor (Brongn. & Gris) Guillaumin
endemique
UICN

Synonymes

Codia obcordata var. discolor Brongn. & Gris

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 21/07/2016

Description

Habitat

Les maquis miniers (M)  et en forêt de basse à haute altitude
 

Synonyme

Codia obcordata var. discolor Brongn. & Gris
 

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle d'Attims.
 


Codia discolor est un arbuste/petit arbre endémique du sud et du centre de la Grande-Terre en Nouvelle-Calédonie. On le trouve en maquis et en forêt de basse à assez haute altitude sur substrat ultramafique. Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Codia discolor est considéré en préoccupation mineure (LC).

Aire géographique


Présente dans le sud et le centre de la Grande Terre, s’étendant au nord jusqu’à Monéo et le col de Hô à l’est et le Mé Maoya à l’ouest.

Habitat


On la retrouve sur substrat ultramafique, de basse à assez haute altitude. Elle peut être localement abondante en maquis, et peut aussi être présente en lisière et à l’intérieur des forêts. Cette espèce est capable de rejeter de souche après le passage d’un feu (JAFFRE et al. 1998). Altitude : 15–1200 m.

Menaces


Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Certaines sous-populations peuvent être touchées par l'activité minière sur certains massifs miniers (Poro, Kouaoua, Camp des Sapins, Tontouta, Goro). Cette espèce rejète de souche après le passage d'un feu.

Conservation


Cette espèce se cultive assez facilement en pépinière et est utilisée en revégétalisation (SLN, SMT). Cette espèce n'est pas protégée règlementairement mais est connue de plusieurs aires protégées : Pic du grand Kaori, Mont Mou, Vallée de la Thy, Montagne des sources, Pic du Pin, Foret Nord, Rivière bleue, Bois du Sud, Haute Dumbéa, la Dumbéa, Mont Do.

Bibliographie


H. C. F. Hopkins, J. C. Bradford, B. Donovan, Y. Pillon, J. Munzinger, B. Fogliani 2015. Floral biology of the Cunoniaceae in New Caledonia and the role of insects, birds and geckos as potential pollinators.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Helen Fortune Hopkins, Yohan Pillon, Ruurd Hoogland 2015. Flore de la Nouvelle-Calédonie : Cunoniaceae.

Experts


Assessor(s): Pillon, Y., Bruy, D., Butin, J., Fleurot, D., Gâteblé, G., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I., Tanguy, V., Tiavouane, J., Tron, F.

Reviewer(s): Fogliani, B.

Contributor(s): Fortune-Hopkins, H., Brinkert, M., Couhia, J.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V.


Répartition géographique