Taxonomie

endemique
UICN

Nom vernaculaire :

Nom en Kunié : prrocüoyï

Synonymes

Pterocelastrus marginatus Baill.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 05/04/2018

Description

Description Générale

voir genre.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est commune sur les massifs miniers de la Grande Terre surtout dans le Sud et la partie centrale:lelong de la côte ouest, jusqu'à Taom, actuelle limite nord et à l'Ile des Pins.

Habitat

Dns le maquis minier. (M)

Substrat

Sur sol plus ou mois érodé sur substrat ultramafique.

Feuille

voir genre; feuilles jeunes rougeâtres; les adultes obovées ou spatulées, 1,5 - 8 x 0,8 - 3 cm, arrondies, obtuses ou éparginées au sommet, atténuées à la base; marge crénélée et révolutée; nervures visibles réticulées.

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches ou verdâtres sur des inflorescences contractées et pauvres, axillaires, dissimulées dans les feuilles; disque vert jaunâtre ou rouge.

Fruits

Capsules lignifiées oblongues ou obcordiformes, avec 3 - 4 ailes, brunes à maturité; graine voir genre.

Reproduction

Floraison : septembre - octobre Fructification 2 mois plus tard

Synonyme

Pterocelastrus marginatus Baill.

Particularité

Statut: commun.
L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Rauh.
 


Peripterygia marginata est un arbrisseau endémique de la Nouvelle-Calédonie ayant une large distribution sur l'ensemble de la Grande Terre ainsi que sur l'Ile des Pins. Cette espèce se trouve en maquis sur substrat ultramafique de 100 à 1050 m d'altitude. Avec une zone d'occurrence (EOO) de 9870 km² et une zone d'occupation (AOO) de 232 km², P. marginata n'est pas considéré comme menacé et est donc évalué en Préoccupation Mineure (LC).

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie largement répartie de Prony au sud à Taom dans le nord de Grande Terre ainsi que sur l'Ile des Pins.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations terrain indiquent une espèce commune et abondante.

Habitat


Arbrisseau de maquis minier sur sol ultramafique qui pousse entre 100-1050 m d'altitude.

Menaces


Pas de menace prédominante. Certaines sous-population sont néanmoins impactées par les feux et la mine (Kopeto (SLN), Camp des sapins (SLN), Goro (VALE)).

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement en Nouvelle-Calédonie mais est présente dans de nombreuses aires protégées : Mont Humboldt, Mont Mou, Forêt de Saille, Foret Nord, Haute Yaté, Rivière bleue, Vallée de la Thy, la Dumbéa, Montagne des sources et Mont Do.

Bibliographie


Morat, P. 1996. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 20 : Celastraceae, Loranthaceae, Alseuocmiaceae, Paracryphiaceae, Tiliaceae.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M. and M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Chambrey, C., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Goxe, J., Hequet, V., Veillon, J.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Meyer, S., Warimavute, G., Barrabé, L.


Répartition géographique