Taxonomie

Virotia neurophylla (Guillaumin) P.H.Weston & A.R.Mast
endemique
protegee
UICN

Nom vernaculaire :

Hêtre rouge maillé

Synonymes

Macadamia neurophylla (Guillaumin) VirotKermadecia neurophylla Guillaumin

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 24/10/2019

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste ou petit arbre pouvant atteindre 10 m, à cime arrondie, très branchu; rameaux arrondis, d'abord velus puis glabres; écorce gris clair, fendilée longitudinalement.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce assez rare s'observe sur la Grande Terre, dans l 'extrème Sud et sur la côte est, au Sud de Thio.

Habitat

Dans la forêt humide et les formations à ";chêne gomme";.

Substrat

Sur sol plus ou moins érodé sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles alternes, pétiolées, les adultes entières, très coriaces, obovées, spatulées ou elliptiques, arrondies au sommet, en coin à la base; plus ou moins vernissées; marge très épaissie; nervures neurophyllées, très saillantes; pétiole long de 1,5 - 3 cm.

Phénologie (Fleur)

Fleurs jaunes, un peu odorantes, avec un pédicelle très grêle, sur des inflorescences axillaires, naissant sur le vieux bois, en grappes simples, multiflores.

Fruits

Drupes obovoïdes, 33 - 45 x 25 - 35 mm, biconvexes et un peu comprimées latéralement, endocarpe mince; graine (amande) ellipsoïde, épaisse et charnue.

Reproduction

Fleurs observées en mars. Fruits observés en août.

Synonyme

Kermadecia neurophylla Guillaumin 

Particularité

La distribution géographique et la phénologie de cette espèce sont encore imparfaitement connues. Cette espèce a été nommée 'hêtre rouge maillé' par Franc.


Virotia neurophylla est un arbuste ou arbre endémique pouvant atteindre 10 m de haut restreint au Grand Massif Sud avec une observation à la côte est à Thio. L'espèce pousse dans la forêt dense humide sur substrat utlramafique entre 5 et 550 m d’altitude. Les menaces sont les feux ( à Yaté, Creek Pernod, Messioncoué, Thio) et l'activité minière à Goro et Plateau. Ainsi avec une EOO de 1719 km² et une AOO de 100 km² et un nombre de localité estimé à 10. , Virotia francii est considéré Vulnérable VU B1ab(ii,iii,v) + 2ab(ii,iii,v), avec un déclin estimé de l'ensemble des sous-critères.

Aire géographique


Répartition restreinte au Grand Massif Sud, avec une observation à Thio.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Arbuste ou petit arbre pouvant atteindre 10 m de forêts sur substrat ultramafique entre 5 et 550 m d’altitude.

Menaces


Menaces identifiées : feux à Yaté, Creek Pernod, Messioncoué, Thio et l'activité minière à Goro et Plateau.

Conservation


L'espèce est protégée par la legislation uniquement en Province Nord. Elle est présente dans 6 aires protégées : Foret Nord, Pic du grand Kaori, Vallée de la Thy, Rivière bleue, Pic du Pin, Forêt cachée. Il est recommandé d'intégrer l'espèce aux code de l'environnement de la Province Sud. Recommandation : Informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées.

Bibliographie


HOPKINS, H.C.F. & Y. PILLON 2020. Virotia azurea (Proteaceae: Macadamieae), a striking new species endemic to New Caledonia and notes on V. francii and V. leptophylla. Candollea(75) , p.89-98.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Virot, R. 1968. Flore de la Nouvelle Calédonie et dépendances. Volume 02 : Protéacées.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Rouhan G., Bruy, D., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2020. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia [continuously updated].

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Héquet, V., Lannuzel, G., Laudereau, C., Mandaoué, L., Vandrot, H., Gâteblé, G.

Reviewer(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Meyer, S., Warimavute, G., Pillon, Y.


Répartition géographique