Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 17/11/2017

Description

Description

Petit arbre de 8m; rameaux non ailés, couverts d'un tomentum court, brun sombre.

Habitat

Forêts denses humides (F)
 

Feuilles: obovées, 3-7 x 1-3cm, coriaces, glabres, en coin à la base, obtuses ou arrondies au somme, couvertes en dessous de petites glandes; marge fortement récurvée; nervures peu visibles. Pétioles longs de 5-12mm, tomenteux

Inflorescences terminales ou axillaires aussi longues que les pétioles, avec des axes tomenteux.

Fleurs: 6 pétales; les fertiles ou hermaphrodites garnies de glandes, avec plus de 25 étamines, avec un stigmate formé de 3 lobes, Ovaire à 3 loges; les mâles avec plus de 65 étamines couvertes de glandes.

Fruits inconnus.

Phénologie: en fleurs d'août à décembre.

Distribution: dans le Nord-Est du Territoire, sur les massifs du Panié, de L'Ignambi et de Mandjélia.

Conservation : cette espèce localisée dans trois secteurs, est encore imncomplétement connue sur le plan taxonomique. Elle peut-être considérée comme menacée au moins dans l'un des secyteurs (Mandjélia) à cause des risques potentiels d'incendie. Il convient de lui apliquer le statut UICN suivant: : B1 C2 (a i).


Kanakomyrtus revoluta est un petit arbre endémique de Nouvelle-Calédonie, restreint au nord-est de la Grande Terre. Cette espèce se trouve en forêt humide sur substrat volcano-sédimentaire à environ 700 m d'altitude. Connu de 2 localités, ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont toutes deux estimées à 8 km². Les menaces potentielles identifiées sont les feux qui dégradent la qualité de l'habitat et les espèces invasives (Pinus caribaea). K. revoluta est donc classé En danger (EN) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v).

Aire géographique


Répartition limitée dans le nord-est de la Grande Terre. L'espèce n'est connue que de 2 localités : Mandjélia et Ignambi.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


Espèce de forêt dense humide sur substrat volcano-sédimentaire, à une altitude d'environ 700 m d'altitude.

Menaces


Les menaces potentielles identifiées sont les feux qui dégradent la qualité de l'habitat et les espèces invasives, telles que Pinus caribaea.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement en Nouvelle-Calédonie et elle n'est présente dans aucune aire protégée. L'espèce bénéficierait de mesures d'urgence en matière de conservation ex situ and in situ. Il est recommandé d'assurer le suivi de la population existante, de préserver la population viable sur un périmètre délimité. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) de la situation de l'espèce sur les zones concernées. Enfin, comme pour les autres espèces de ce genre mal connu, des prospections sont nécessaires dans le nord-est pour collecter plus d'échantillons.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Snow, N. 2009. Kanakomyrtus (Myrtaceae): A new endemic genus from New Caledonia with linear stigma lobes and baccate fruits. Systematic Botany(34) , p.330-344.

Snow N., McFadden J., Evans T.M., Salywon A.M., Wojciechowski M.F. & Wilson P.G. 2011. Morphological and molecular evidence of polyphyly in Rhodomyrtus (Myrtaceae: Myrteae). Systematic Botany(36(2)) , p.390-404.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Goxe, J., Héquet, V., Lannuzel, G., Suprin, B., Veillon, J.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique